Beaucoup de travail pour Ginette!

L’anacoluthe* de la première phrase de cette publication de Métro mon épicier laisse présager d’un avent éreintant pour Ginette!

*anacoluthe: «Rupture de la construction syntaxique intervenant en cours de phrase, de telle manière que, sans qu’il y ait rupture du lien logique, la fin de la phrase n’est plus grammaticalement en harmonie avec son début». CNRTL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *