Un biais acceptable

Même les chantres de la langue peuvent modifier leurs perceptions et une expression jugée fautive, à force d’usage – et grâce à une relecture attentive des dictionnaires -,  peut passer de condamnable à acceptée!

C’est le cas de l’expression «par le biais de», placée jusqu’à tout récemment dans la longue liste des «à éviter», qui peut maintenant être utilisée sans crainte. Un poids de moins sur notre conscience linguistique!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *