L’accord du participe passé

 

 

Bête noire des rédacteurs francophones, le participe passé – ou plutôt son accord – sert souvent d’exemple pour illustrer les difficultés de la langue française. Et une rapide consultation de différentes grammaires nous le confirme: il existe de nombreux cas particuliers pour l’accord du participe passé.

Déjà, l’étymologie du mot nous indique sa complexité. Dérivé du latin particeps, « qui a une part de, qui partage* », le nom participe est exclusivement un terme de grammaire utilisé à propos d’un mot qui « participe » à la fois de la catégorie des adjectifs, de celle des noms et de celle des verbes. Normal donc, vu cette appartenance triple, qu’il se comporte d’une manière tout à fait unique dans l’accord!

Dans un but de simplification, Sur le bout de la langue propose ici une trousse consacrée aux participes passés.

Une belle histoire

Un peu de théorie

Accord du participe passé – règles de base

Accord du participe passé – cas particuliers

D’autres entrées théoriques sur ce sujet inépuisable seront ajoutées sous peu.

Une capsule vidéo

Allô-prof – Participe passé

Des exercices du CCDMD

Des phrases à compléter, sans rétroaction

Des phrases à compléter, avec rétroaction

Un parcours guidé très détaillé, présentant des exercices et la théorie sur l’accord du participe passé.

Quelques originalités…

Rap des participes passés du Cégep de Jonquière

La carte du monde de l’accord du participe passé

* Définition tirée de Alain Rey [dir.], Robert historique de la langue française, Paris, Dictionnaires Le Robert, 1992, p. 1437.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *