Amours interdits ou amours interdites?

Le trio d’exceptions « Amour délice et orgue » qui a inspiré Roland Giguère serait-il en voie de perdre un membre?

Un titre du Devoir a récemment soulevé les passions. On y lisait: «Amours interdits entre professeurs et étudiants». Sur le bout de la langue se gardera bien de commenter ici les aspects moraux liés à cette affirmation, mais les aspects grammaticaux sont intrigants! Voyez comment l’équipe de révision du Devoir explique ses choix.
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *