La saison des petits fruits

emballage framboises

Sur le bout de la langue est de nature avide. Et, en une allée d’épicerie « passant, la faim, l’occasion, l’herbe tendre, [les soldes] et quelque diable aussi […] poussant* », une incriminante mais ô combien tentante barquette de framboises a été achetée.

Ah, l’avidité! Il faut désormais vivre avec la culpabilité éthique (mais les framboises locales sont encore vertes sur leur plant!), environnementale… et grammaticale!

Il est de nos jours si facile de s’enrôler, d’un simple clic plus ou moins engagé, dans une multitude d’organisations que le verbe joindre, le plus souvent calqué de l’anglais, est utilisé à tous les coulis. Mais quelle déception d’arriver au fond du plat et de ne pas y trouver une formulation limpide!

Le verbe joindre signifie, lorsqu’on parle de choses, mettre ensemble, ajouter à, relier ou associer. Lorsqu’on parle de personnes, il veut dire entrer en contact avec. L’expression « joignez-vous » de l’emballage inviterait donc les gourmands, s’ils avaient des questions ou des commentaires à formuler, à s’adresser à eux-mêmes…

Il aurait donc fallu écrire « rejoignez-nous », puisque le verbe rejoindre signifie s’unir à une personne ou à un groupe, ou encore « joignez-vous à nous », puisque « se joindre à » est tout à fait acceptable dans ce sens. Mais il faut admettre que le « nous » d’une barquette de framboises reste un ensemble un peu flou.

Pour en savoir plus, deux articles de la Banque de dépannage linguistique

Joindre, un anglicisme

Ne pas confondre joindre et rejoindre

*Les Fables de La Fontaine racontent déjà tout! «Les animaux malades de la peste», Fables, Livre VII, 1678.

Le corrigé de la Dictée Hélène-Richer

Félicitations à tous ceux qui ont relevé les défis de la Dictée Hélène-Richer! Pour voir à quelles difficultés ils se sont mesurés, il est possible de consulter le corrigé Dictée H15.

L’édition 2015 de la dictée a été empruntée à une autre célèbre dictée. Pour avoir le texte intégral, on peut consulter la page de la Dictée Éric-Fournier.

Dictée Hélène-Richer 2015: une montagne de prix!

La Dictée Hélène-Richer aura lieu demain, à 12 h 15, au C-108.
Quelques difficultés orthographiques et grammaticales, certes, mais aussi une montagne de prix de participation vous attendent!

Liste des prix:

Prix pour les meilleurs résultats

Dictée longue – étudiants

  Prix Offert par
Premier prix 75 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin

Licence Antidote

Direction générale (M. Sylvain Mandeville)

Druide

Deuxième prix 50 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin Direction générale (M. Sylvain Mandeville)
Troisième prix 25 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin Direction générale (M. Sylvain Mandeville)

 

Dictée longue – employés

  Prix Offert par
Premier prix 75 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin Direction des Ressources humaines
Deuxième prix 50 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin Direction générale (M. Sylvain Mandeville)

 

Dictée courte – étudiants

  Prix Offert par
Premier prix 25 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin

Licence Antidote

Direction générale (M. Sylvain Mandeville)

Druide

 

PRIX DE PARTICIPATION

Prix de participation pour les étudiants

  Prix Offert par
1 Licence Antidote Direction des études (M. Michel Vincent)
2 Licence Antidote Druide
3 25 $ Direction générale (M. Sylvain Mandeville)

 

Prix de participation pour les employés

  Prix Offert par
1 25 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin Direction des Ressources humaines
2 25 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin Direction générale (M. Sylvain Mandeville)
3 25 $ chèque-cadeau à la COOP Marie-Victorin Direction générale (Sylvain Mandeville)

Le département ou service qui sera représenté par le plus de candidat recevra une collation offerte par Resto Capucine.

Prix de participation pour tous

Prix Offert par
1 Multidictionnaire COOP Marie-Victorin
1 Petit Robert Micro COOP Marie-Victorin
1 Paul à Québec COOP Marie-Victorin
1 La frousse autour du monde – Tome 3 COOP Marie-Victorin
2 billets pour Les grands explorateurs – Viet Nam Espace 7000
2 billets pour Jardins anglais par l’Orchestre Métropolitain Espace 7000
25 $ Papier Profusion inc.
25 $ Papier Profusion inc.
1 Abonnement d’un mois à la salle d’entraînement OU aux cours en salle Complexe sportif Marie-Victorin
1 Abonnement d’un mois à la salle d’entraînement OU aux cours en salle Complexe sportif Marie-Victorin
1 Grand Druide des synonymes et des antonymes Éditions Druide
1 Grand Druide des synonymes et des antonymes Éditions Druide
1 Grand Druide des synonymes et des antonymes Éditions Druide
1 Petit Druide des synonymes et des antonymes Éditions Druide
1 Petit Druide des synonymes et des antonymes Éditions Druide
1 Petit Druide des synonymes et des antonymes Éditions Druide
1 Petit Druide des synonymes et des antonymes Éditions Druide
1 Petit Druide des synonymes et des antonymes Éditions Druide

 

Engagez-vous, qu’y disaient

Sur le bout de la langue croule ces jours-ci – climat politique oblige – sous les pétitions à signer, les causes à endosser et les manifestations à manifester. Les temps sont durs, novembre gagne.

On nous demande de devenir des citoyens impliqués.

Le devons-nous? Qu’attend-on exactement de nous? Dans l’incertitude, Sur le bout de la langue s’est, encore, réfugiée dans l’antre douillet des ouvrages de référence linguistique où, habituellement, ni grisaille ni austérité ne peuvent atteindre les dragons de la rectitude grammaticale. Pourtant, novembre gagne, et la réponse n’a pas eu la limpidité attendue. Nous proposons ici, en condensé, ce que nous avons pu tirer des propositions parfois contradictoires de nos outils préférés.

Impliquer peut être utilisé pour montrer une conséquence, une nécessité. L’implication est alors logique, presque mathématique. Arriver à un tel résultat implique beaucoup de travail. Nous sommes prêts à nous sacrifier si cela implique que nous aurons un meilleur avenir.

Impliquer peut aussi être utilisé en parlant de personnes lorsque celles-ci sont mêlées à des affaires judiciaires ou crapuleuses. Ces malfrats ont été impliqués dans plusieurs crimes. D’ailleurs, on retrouve cette utilisation du verbe dès le 14e siècle, alors qu’impliquer signifiait « engluer ». En conséquence, il faudrait se méfier d’une administration municipale « impliquée » dans sa communauté ou d’un gouvernement provincial toujours « impliqué » dans le développement économique…

Finalement, dans sa forme pronominale, s’impliquer signifie s’engager à fond. Cette femme s’implique dans le réseau scolaire depuis des années.

En aucun cas impliqué ne peut se substituer à concerné, visé. Cette invitation s’adresse aux lecteurs concernés (et non impliqués).

Citoyens, impliquez-vous, mais, dans la mesure du possible, ne soyez pas impliqués sans votre consentement[1]! Dans le doute, engagez-vous!



[1] Alors que le logiciel Antidote décrie l’utilisation du verbe impliquer (dans sa forme transitive) lorsqu’on veut lui donner le sens de « engager grandement dans une action de façon déterminée » (Multidictionnaire), le CNRTL ne relève pas cette acception, et Le Robert la place en toute fin d’entrée. Devant l’indécision des ressources habituelles, nous croyons qu’il est préférable d’utiliser alors le terme engager, qui fait, lui, l’unanimité.